Les seniors veulent que les marques soient transparentes sur leurs modes de production

Damart a mené une étude en janvier 2020 sur « les seniors et la RSE ». Une dizaine de clientes ont été reçues afin de parler de leur engagement social et écologique ; mais aussi de celui des marques qu’elles consomment. Elles attendent des entreprises de la transparence et de la sincérité sur leurs méthodes de production.

Ces discussions ont eu lieu avant la crise de la Covid-19. Cette étude n’est pas représentative des seniors en France.

Quand Damart leur a posé la question « De quoi une entreprise est-elle responsable ? », les clientes ont d’abord parlé de rentabilité, des salariés, de leur bien-être, puis de la qualité de produits, de leur prix, de leur impact écologique (emballages, production, transport, etc.).

Rapidement, le sujet du Made In France est amené. Elles ont du mal à croire les mentions Made In France sur les étiquettes car elles n’ont pas la preuve que le produit vendu est réellement produit en France : « Parfois, il est écrit Made In France, mais seulement une étape a été réalisée en France. C’est trompeur. ».

Pour elles, Made In France veut dire : du champ de coton à fabrication du produit, en France. Et si le Made In France ne peut pas être respecté, ce n’est pas grave. L’entreprise doit être transparente et sincère sur ses méthodes de production.

L’engagement écologique et social d’une marque est important à leurs yeux, puisqu’elles sont elles-mêmes investies.  Voir notre article : l’engagement social et économique des seniors. Mais elles se méfient de la communication et du marketing. Elles se méfient des étiquettes et veulent des preuves sur les méthodes de production, l’origine des produits. « Une marque n’a pas besoin d’être parfaite, explique une cliente, elle doit juste être honnête. »

RSE, un terme flou

Concernant le terme RSE qu’on retrouve dans toutes les entreprises, c’est très flou. « RSE ? Non je ne connais pas… » C’est ce qu’elles ont toutes répondu quand on leur a demandé si elles savaient ce que cet acronyme voulait dire. C’est un peu plus clair quand on leur parle de « responsabilité sociale des entreprises », mais elles sont méfiantes. Elles se méfient des discours, elles veulent des preuves.

 

A découvrir aussi sur l’observatoire des seniors :

L’écologie fait partie du quotidien des seniors

Ecologie : le choc des générations