Lorsque l’on dit grands-parents, le premier mot qui nous vient en tête est « famille ». En effet, ils sont souvent considérés comme étant les représentants du lien intergénérationnel. Entre transmission de savoirs, de souvenirs ou encore solidarité familiale, les grands-parents occupent des rôles essentiels au sein des familles. C’est pourquoi L’ Union Nationale des Associations Familiales (UNAF) s’est interrogée sur leurs rôles concrets et leurs contributions dans la vie de famille.

Que cela soit avec leurs parents, leurs enfants ou encore leurs petits-enfants, nos seniors sont sur tous les fronts de l’intergénération.

En France métropolitaine, les grands-parents sont au nombre de 15,1 millions d’après l’INSEE, avec une part de mamies plus importante (8,9 millions) contre un peu moins de papys (6,2 millions). Ils représentent donc une part non négligeable de la population.

Tisser et renforcer les liens

Pour 2/3 des parents, les liens qu’ont leurs enfants avec leurs grands-parents sont extrêmement importants. Les moments de partages qui permettent de resserrer ces liens sont prioritaires sur tous les points et passent même avant les idées de transmission de savoir ou de mémoire. Le plaisir qu’apporte ce lien aux enfants est prouvé, car d’après les parents, 1/3 des enfants voudraient passer encore plus de temps avec leurs grands-parents. Cependant, d’autres facteurs tels que l’éloignement, le manque de disponibilité ou encore la mésentente sont à prendre en compte et viennent perturber ces relations intergénérationnelles.  Les nouvelles technologies peuvent bien sûr aider à surmonter certains problèmes, mais elles sont encore peu utilisées dans les relations.

Soutenir la famille

Les grands-parents sont des acteurs dans la vie de leurs enfants grâce à leur solidarité apportée sous forme d’aides financières, notamment pour les familles monoparentales. Pour elles, ces aides sont plus importantes. En revanche pour les familles nombreuses, le soutien financier est plus rare. Au total, 50% des parents interrogés déclaraient avoir reçu des aides de la part des grands-parents.

Cette solidarité n’est pas uniquement pécuniaire. Elle se traduite aussi par des services rendus, comme la garde d’enfant, qui est d’après les parents, le service n°1, après le soutien financier. Ce service est vu comme indispensable en particulier en cas d’imprévu (si l’enfant est malade par exemple), mais aussi après l’école le soir, ou encore les mercredis après-midi.

En somme, l’étude souligne à quel point l’aide apportée par les grands-parents, quelle que soit sa forme, est indispensable. Il y a un réel un besoin et un souhait de voir les grands-parents impliqués dans la vie familiale. 

Cette étude de l’UNAF montre très clairement l’importance du lien entre grands-parents et petits-enfants ou enfants.

Retrouvez l’étude complète en cliquant sur ce lien : Le rôle des grands-parents dans la vie familiale (unaf.fr)