L’activité physique et sportive chez les plus de 50 ans

La pratique sportive régulière diminue avec l’âge, même s’il on observe un regain dès 60 ans avec le passage à la retraite. Cependant, l’activité physique liée aux déplacements, elle, ne baisse significativement qu’au-delà de 75 ans preuve que les jeunes seniors ont pris conscience de l’importance des activités physiques pour leur santé. 

Bouger plus

Avec son slogan « Manger, bouger », le Programme National Nutrition Santé, recommande d’allier « le mieux manger » au « bouger plus ». En effet, pratiquer une activité physique permet de : 

  • Rester en bonne santé 
  • Prévenir de nombreuses pathologies 
  • Lutter contre le surpoids et l’obésité. 

Les seniors de plus de 50 ans ont bien compris l’intérêt de pratiquer une activité sportive quotidiennement et les deux motifs qui les poussent à en pratiquer sont : la santé (34%) et la détente (19%) 1 

 En analysant, les données sur les pratiques sportives selon l’âge, on peut identifier quatre phases : 

  • La premièreconcerne les plus jeunes avec plus d’une personne sur deux qui déclare faire du sport en 2020. Le renforcement musculaire est également davantage pratiqué par les plus jeunes. A cet âge, on pratique plus de sport à l’école. 
  • La deuxième concerne les actifs avec une personne sur quatre qui déclare pratiquer du sport. 
  • La troisième est liée au passage à la retraite avec un léger regain de la pratique sportive des 60-64 ans (49%) par rapport à celle des 55-59 ans (46%). Les retraités ont davantage de temps disponible pour pratiquer du sport. Avec le passage à la retraite, les relations sociales diminuent et c’est l’une des raisons qui les pousse à pratiquer davantage des activités collectives plutôt qu’individuelles. On observe également une hausse entre 2009 et 2015 des 70-74 ans due à l’arrivée à ces âges des Baby-Boomers.  Leur culture sportive est supérieure à celle des précédentes générations car c’est la première génération à qui « l’éducation physique et sportive » a été enseignée à l’école. 
  • La quatrième concerne les retraités matures de plus de 75 ans dont la pratique du sport tend à diminuer avec une baisse de 14 points par rapport aux plus jeunes.  

Rester en forme physique est tout aussi important que préserver sa santé mentale et il n’est pas trop tard pour s’y mettre. 

Adopter la santé mentale pour bien vieillir et lutter contre le déclin cognitif 

Avoir une activité physique régulière contribue aussi à garder son cerveau en bonne santé et actif. Selon une étude américaine, l’exercice stimule les protéines du cerveau qui protègent contre le déclin cognitif. Il n’est pas nécessaire de pratiquer de façon intensive un sport mais il est conseillé d’avoir une pratique régulière. Faire 2h30 d’exercice régulier par semaine a un impact sur le déclin cognitif y compris quand des signes de démence sont présents. 

Garder le rythme avec une activité physique ou sportive qui plaise 

L’OMS recommande de pratiquer un volume d’activité physique nécessaire pour être en bonne santé. Ces recommandations incluent : 

  • La pratique de la marche ou du vélo au moins 30 minutes par jour 
  • La pratique d’au moins 150 à 300 minutes par semaine d’activité physique d’intensité d’endurance modérée  
  • La pratique du renforcement musculaire au moins deux jours par semaine pour les adultes ainsi que la limitation du temps de sédentarité 

« Pour moi faire du sport c’est marcher le long de la mer » Jean-Jacques, retraité de 69 ans. En effet, les activités physiques ne se limitent pas qu’au sport et c’est pour cette raison que l’enquête EHIS de 2020, mesure deux types d’activités physiques : l’une liée aux déplacements et l’autre à la pratique du sport.  

Les grands enseignements de cette enquête sont que la grande majorité des personnes ont au moins une activité par jour mais avec des pratiques, durées et fréquences différentes. 

  • Marcher pour aller d’un endroit à un autre reste l’activité la plus pratiquée pour l’ensemble de la population. Chez les 55-74 ans, plus de 82% des personnes déclarent « marcher pour aller d’un endroit à un autre » contre 74% des plus de 75 ans.  
  • Pratiquer quotidienne du vélo ou de la marche plus de 30 min par jour concerne davantage les 55-74 ans avec 40% contre moins de 30%.

 

  1. INJEP, ministère des Sports, CRÉDOC : Baromètre national des pratiques sportives, 2018
  2. Etude Bien Vieillir 2019-Seniosphere Conseil
  3. https://edition.cnn.com/2022/01/10/health/exercise-brain-health-protein-study-wellness/index.html