Les plus de 50 ans ont un fort attachement à la voiture

Les plus de 50 ans et notamment les Baby-Boomers ont grandi avec le développement de la voiture dans la société française. Leur histoire et leurs besoins actuels font qu’ils y restent très attachés et cela se traduit par l’âge élevé des acheteurs de voitures neuves.

Selon Autoways, en 2021, l’âge moyen des acheteurs de voitures neuves est de 55,3 ans. Un acheteur sur deux est donc un senior. Les marques françaises et traditionnelles sont celles dont l’âge moyen est le plus élevé :

Au sein des marques, on trouve des écarts importants en fonction des modèles. Chez Audi, l’acheteur de la A8 a 68 ans en moyenne alors que l’acheteur de la A1 a 48 ans. A l’inverse, chez Peugeot, l’acheteur de la 108, une petite voiture, a 62 ans en moyenne alors que celui de la 5008, un modèle plus familial, a 50 ans.

On peut expliquer la tendance du recul de l’âge des acheteurs de voiture neuve par plusieurs raisons :  

  • le poids croissant des 55+ dans la population, ils représentent 42% des majeurs en 2020,
  • le niveau de vie supérieur des 50-64 ans, niveau le plus élevé au sein des personnes de plus de 18 ans avec 24 450 € par an (soit 11% de plus que la moyenne en 2019)
  • mais aussi leur histoire.

En effet, en 1973, quand la plus grande partie des Baby-Boomers a atteint sa majorité (21 ans à l’époque), seuls 50% de la population majeure avaient le permis B et seuls 60,7% des ménages étaient motorisés ; en 2018, les ménages sont 80,4% à détenir une voiture. Ce sont les Baby-Boomers qui ont profondément bénéficié de ce changement. L’obtention du permis marquait l’entrée dans le monde des adultes et acheter une voiture avec ses premiers salaires faisait partie des aspirations. Pour cette génération, acheter une voiture était symbole de réussite sociale. Au sein des Baby-Boomers ce sont surtout les femmes qui ont connu un profond changement par rapport aux générations précédentes. En effet, en 1981, dans la population des femmes majeures, seule une sur deux détient le permis de conduire alors que trois quarts des hommes l’ont. Au sein des femmes Baby-Boomers, la situation a changé avec des femmes qui détiennent autant le permis que les hommes.

En 2018, ce sont les ménages de 40-59 ans qui ont le niveau d’équipement le plus élevé en voiture avec 88,9% qui en détiennent une et 45,9% qui en détiennent deux. Au-delà de 60 ans avec, une majorité de conducteurs de la génération du Baby-Boom, ce taux baisse à 80,6% pour la détention d’une voiture mais c’est surtout la détention de la deuxième voiture qui baisse fortement ave 26,8% des ménages concernés ; le départ à la retraite entraine en effet souvent l’abandon de la deuxième voiture.

 

Sources : Autoways 2021, Insee 2020 ; Des mobilités plus homogènes ou plus diversifiées Robert Grimal 2012, Insee SRCV 2018 ; Insee enquêtes Revenus fiscaux et sociaux 2005 à 2019.