Les Grands Seniors représentent 9% de la population française

Les Grands Seniors représentent 9% de la population française

Print Friendly, PDF & Email

On appelle « Grand Seniors » les personnes âgées de 75 ans et plus. Cette tranche de la population fait face à des problématiques particulières comme la perte de l’autonomie, la dépendance, le veuvage et l’isolement.

Les 75+ représentaient 9% des Français en 2017, soit un peu plus de 6 millions de personnes. Parmi elles, 3,7 millions de femmes (60%) et 2,3 millions d’hommes (40%). A cet âge, les seniors sont particulièrement vulnérables : leur santé se dégrade, leurs interactions sociales se raréfient,  ils font face à la perte du conjoint et à une dégradation de leur situation économique (10% connaissaient la pauvreté en 2014).

infographie les grands seniors

Lieu de vie des grands seniors

Les grands seniors vivent principalement seuls, chez eux. Dans la tranche des personnes de 80 ans et plus, 49,4% des ménages sont composés d’une seule personne. Les trois quart de cette proportion sont des femmes,  veuves, du fait de leur plus longue espérance de vie.

Avec l’âge, les seniors vivent plus souvent en appartement dans des zones urbaines où ils peuvent profiter de logements plus petits nécessitant moins d’entretien, des transports en commun pour rester mobiles et d’activités sociales pour éviter l’isolement. Ces plus petits logements sont la conséquence du départ des enfants du foyer et du vieillissement : il est plus difficile de monter les escaliers ou parcourir de grandes pièces.  Les 80+ sont 10% à vivre en maison de retraite médicalisée.

Perte d’autonomie et dépendance

Avec l’âge, les seniors reçoivent de plus en plus d’aide pour les tâches de la vie quotidienne : 38% des 75-79 ans, 50% des 80-84 ans, 63%  des 85-89 ans et 90% des 90+. Ces aident peuvent provenir de professionnels ou de l’entourage. Elles concernent le plus souvent l’entretien de la maison, la cuisine, la toilette, mais également l’aide à faire les démarches administratives, l’accompagnement chez le médecin, mais également assurer une présence.

Les aides apportées aux 60+ en France

L’entrée en Ehpad

70/80 ans est la période où l’autonomie décline. Pour 20 à 30% des personnes de cette tranche d’âge, cette perte d’autonomie est due à une chute. En France, 400 000 seniors chutent chaque année et la moitié ont plus de 85 ans. 40% des hospitalisations de seniors suite à une chute entraînent le placement en établissement médicalisé comme un Ehpad.

Les entrées en Ehpad se font parfois sans le consentement de la personne âgée. Elles résultent de l’incapacité à demeurer chez soi du fait du grand âge ou des difficultés cognitives ou relationnelles. Selon une enquête de 2012 auprès de résidents d’Ehpad, seules 16% des entrées étaient le fruit d’une décision personnelle.

Les centenaires

Les personnes âgées de 100 ans et plus étaient 16 874 au 1er janvier 2018 en France : 13 945 femmes et 2 929 hommes. L’augmentation de l’espérance de vie et l’amélioration des conditions de vie que les centenaires sont de plus en plus nombreux. D’ici 2070, ils devraient être 270 000, alors qu’ils n’étaient que 200 en 1950 et 3 760 en 1990.

En 2013, une femme centenaire sur deux vivait chez elle, que ce soit seule, en couple, ou avec d’autres personnes. Les autres vivaient en maison de retraite (56%). Deux hommes sur trois vivaient à leur domicile. Les femmes vivent plus souvent seules chez elles et les hommes plus souvent en couple, en raison de l’espérance de vie plus longue des femmes.

La France est le pays des centenaires. Ce nombre élevé de 100+ reflète en partie le fait que nous vivons dans l’un des pays les plus peuplés d’Europe et qu’il est plus probable d’y atteindre son centième anniversaire que dans un autre pays : l’espérance de vie des femmes est élevé, le système de santé permet un meilleur suivi et remboursement des soins.

Source : Insee, 2017


A lire également :

270 000 centenaire en France d’ici 2070

Qui sont les aidants familiaux ?

INSEE 2017 : la population française vieillit