Les gains d’espérance de vie se concentrent maintenant aux âges élevés.

Il y a une quarantaine d’année, l’amélioration de l’espérance de vie provenait essentiellement de la baisse de la mortalité avant un an.  Aujourd’hui, elle résulte surtout des gains après 70 ans.

En 2017, l’espérance de vie en France à la naissance est de 85,3 ans pour les femmes et 79,5 ans pour les hommes.

Entre 1947 et 1997, l’espérance de vie à la naissance des femmes a progressé de 15,6 ans, celle des hommes de 13,4 ans. La baisse de la mortalité infantile joue un rôle majeur dans cette progression.

Entre 1997 et 2017, l’espérance de vie à la naissance augmente moins rapidement, notamment chez les femmes. La mortalité infantile a quasiment disparu et c’est la mortalité après 70 ans qui explique la majorité de l’évolution.

Contribution par groupe d'âge à l'évolution de l'espérance de vie des femmes à la naissance

Depuis 2012, l’espérance de vie croit moins rapidement, notamment chez les femmes. La progression chez ces dernières se concentre sur le très grand âge : près de 80% des gains viennent de la baisse de mortalité après 70 ans et 60% du recul de la mortalité après 80 ans.

Contribution par groupe d'âge à l'évolution de l'espérance de vie des hommes à la naissance

Pour les hommes, la hausse est moins concentrée aux âges élevés ; un peu moins de la moitié des gains viennent de la baisse de la mortalité après 70 ans mais ces gains sont également importants entre 50 et 59 ans, probablement grâce aux progrès médicaux dans le traitement des maladies cardio-vasculaires, affectant davantage les hommes.

Evolution de l’espérance de vie depuis 1947

Comment a évolué l’espérance de vie depuis 1947

Après un fort gain entre 1947 et 1957, l’espérance de vie des hommes et des femmes augmente d’un peu plus de 2 ans tous les 10 ans. Cette progression s’est nettement ralentie chez les femmes entre 2007 et 2017.

Source : Insee – Les gains d’espérance de vie se concentrent désormais aux âges élevés

A lire aussi sur l’Observatoire : Insee 2017 la population française vieillit