Achats en ligne et seniors

Avec la crise sanitaire, les seniors sont de plus en plus nombreux à avoir eu recours à l’achat en ligne. Même s’il subsiste encore une fracture numérique pour les plus de 75 ans, les seniors sont plus digitalisés et équipés mais l’ordinateur reste majoritairement utilisé pour les achats en ligne.

Des Baby-Boomers qui se sentent plus experts que leurs parents

Les Baby-Boomers ont un niveau d’éducation supérieur à celui de leurs ainés et ont également connu de nombreuses innovations. Ils se positionnent comme des consommateurs experts qui vont prendre davantage le temps de se renseigner, comparer sur internet et/ou échanger avec leur entourage mais aussi lire les avis de consommateurs en ligne (blog, réseaux sociaux…). Ils ne vont pas hésiter à poser des questions et exprimer leur avis. Ce sont des consommateurs loyaux mais pas fidèles.

Leur expérience des innovations est longue et riche. Au cours de leur vie, ils ont connu l’arrivée de produits qui ont considérablement simplifié leur quotidien, comme la machine à laver, les couches jetables, les salades en sachet… Selon l’Observatoire du Bien Vieillir 2019 de Seniosphere Conseil, ils sont 78% à déclarer qu’ils sont prêts à payer plus pour un produit innovant.

Des achats en ligne en hausse

Entre 2009 et 2021, la part des individus ayant fait un achat sur internet au cours des douze derniers mois ne cesse de croitre que cela soit pour les 45-59 ans (+40 points), les 60-74 ans (+35 points) ou même les 75 ans et plus (+18 points) [1]. C’est entre 2019 et 2021 que l’on observe la plus forte accélération + 10 points pour les 45-59 ans, une légère accélération (+6 points) sur les 60-74 ans vs +5 points pour les 75 ans et plus. Une évolution que l’on peut attribuer à de nouvelles pratiques acquises avec la crise sanitaire.

Les plus de 60 ans préfèrent la livraison à domicile avec respectivement (67%) pour les 60-69 ans et (71%) pour les plus de 70 ans[2]. Les retraités sont davantage à la maison et ont plus de temps.

Compte tenu de la crise du Covid et la fermeture de certains rayons et magasins dits « non essentiels », les seniors qui n’avaient jusqu’à présent pas eu recours à la livraison à domicile ont été contraints d’effectuer des achats en ligne et de se faire livrer à domicile. Pour certains, ce nouveau mode d’achat s’est pérennisé, pour d’autres ils sont retournés en magasin car ils ont besoin de voir, toucher ou essayer les produits qu’ils souhaitent acheter.

Néanmoins des craintes et des freins subsistent

Selon, le baromètre du numérique de 2021 de l’ARCEP, le principal frein à l’utilisation d’internet pour les plus de 60 ans sont « les données personnelles qui ne sont pas suffisamment protégées » pour 27% des 60-69 ans et pour 20% pour les 70 ans et plus. Pour les plus de 70 ans, c’est la « difficulté à utiliser internet » qui arrive en deuxième position ; ils sont 15% à déclarer qu’internet « est trop compliqué à utiliser ».

Pour les 60-69 ans, les principales précautions prises par les utilisateurs détenteurs d’un téléphone mobile sont de :

  • « renoncer à installer une application » (71%),
  • « refuser d’être géolocalisé en ouvrant une page internet ou sur une application » (71%) et
  • « renoncer à un achat par manque de confiance au moment du paiement » (70%).

Pour les 70 ans et plus, ils sont 60% à « renoncer à installer une application » et 58% à « arrêter la navigation à cause de l’insuffisante sécurité d’une page internet ».

Les seniors étants la cible de nombreuses arnaques, il est important de les accompagner pour les rassurer et les sécuriser.

 

 

[1] Source : Insee, enquêtes Technologies de l’information et de la communication 2009 à 2021.

[2] Baromètre du numérique de l’ARCEP 2021