Avec le confinement, les Anglais et les Américains passent plus de temps devant les écrans

La consommation de media a augmenté avec le confinement. Plus présents à la maison, les Anglais et les Américains passent plus de temps devant les écrans, aussi bien pour s’informer que pour rester en contact avec leurs proches. Leur consommation est très différente d’une génération à l’autre.

L’étude de Global Web Index intitulée : Coronavirus Research (april 2020), serie 4 : Media Consumption and Sport ; permet de voir les différences de consommation des media entre quatre générations : la Génération Z (16-23 ans), les Millenials (24-37 ans), la Génération X (38-56 ans) et les Baby-boomers (57-64 ans). 2 218 Américains et 1 726 Anglais ont été interrogés courant avril 2020, pendant le confinement.

La consommation de vidéos est la grande gagnante du confinement. 87% des Américains et 80% des Anglais disent regarder la télévision, des vidéos en ligne ou en streaming. Comme on peut l’imaginer, ce sont les jeunes générations qui consomment le plus de vidéos en ligne (41%), mais aussi des livestreams (30%) et des podcasts (20%). Les Baby-boomers (42%) et la génération X (45%) préfèrent la télévision.

Par rapport à avant le confinement, la génération X est celle qui a le plus augmenté sa consommation de télévision.

Les Baby-boomers n’ont pas beaucoup changé leurs habitudes, mais regardent un peu plus la télévision qu’avant.

La génération Z, qui a beaucoup plus de temps libre en raison de la fermeture des écoles, consomme beaucoup plus de vidéos en ligne

Les Millienials, eux, passent globalement plus de temps devant les écrans.

Les réseaux sociaux pour garder le contact

utilisation réseaux sociaux confinement

Les réseaux sociaux sont utilisés par toutes les générations mais ne sont pas utilisés de la même façon. Les Baby-boomers les utilisent plutôt pour garder le contact avec leurs proches (30%) que pour s’informer (27%), tandis que les Millienials les utilisent plutôt comme media d’information (54%).

réseaux sociaux

Facebook et Messenger sont les réseaux préférés des Millenials (69%), de la Génération X (68%) et des Baby-Boomers (62%). La Génération Z, elle, préfère utiliser Instagram (62%) pour rester connecter aux autres. Sans surprise, Instagram (17%) et Snapchat (3%) sont moins utilisés par les Baby-Boomers pour garder le contact : l’échange instantané y est beaucoup moins naturel que sur Facebook ou Messenger.

Les réseaux sociaux pour s’informer

reseaux sociaux actu confinement

Facebook est le réseau social le plus utilisé pour trouver de l’information à propos du coronavirus. Les Baby-boomers l’utilisent beaucoup moins : 53% ne font pas confiance au contenu des réseaux sociaux. Cette génération préfère regarder la télévision pour avoir de l’information.

Ce sont les comptes officiels des gouvernements et de la santé sur les réseaux sociaux qui inspirent le plus de confiance pour éviter les Fake News. Toutes les générations ont plus confiance en l’OMS qu’en leur gouvernement ou les chaînes et sites d’actualité.sources fiables confinement

A la recherche de bonnes nouvelles

Le coronavirus est au coeur des actualités et des recherches en ligne. 68% des répondants déclarent faire des recherches sur l’avancée du virus sur internet. La génération Z préfère néanmoins écouter de la musique (71%) que chercher des informations sur le covid-19 (67%).

Dans le même temps, la recherche de bonnes nouvelles a explosé. De nombreuses personnes souhaitent combattre le stress, l’incertitude et l’anxiété en cherchant des actualités qui ne concernent pas le coronavirus ou des initiatives positives en lien avec le virus. C’est sans doute pour cette raison que l’émission Some Good News a autant de succès aux Etats-Unis. John Krasinski, acteur américain connu pour son rôle dans la série The Office, est à l’origine du projet. Son objectif : apporter de la bonne humeur et du réconfort.

 

A lire aussi sur l’Observatoire des Seniors :

Orange et Damart contre l’isolement des seniors

Aider les seniors en période de confinement