La population vieillit tandis que les candidats à l’élection présidentielle française sont de plus en plus jeunes

La 5ème République qui date de juin 1958 avait pour objectif de rendre central le rôle du Président de la République et de renforcer le pouvoir exécutif en élisant le Président au suffrage universel direct. La première élection présidentielle de la 5ème République se tient le 21 décembre 1958. A l’époque celle-ci se déroulait à un tour et trois candidats étaient en lice : Charles de Gaulle, 68 ans, Georges Marane, 70 ans et Albert Chatelet, 75 ans. Des trois, Charles de Gaulle, le plus jeune, avait largement dépassé 65 ans, un âge perçu par la société comme beaucoup plus âgé qu’aujourd’hui. En 1958, en plein Baby-Boom, l’âge moyen des Français était de 34,9 ans. Les trois candidats étaient donc très éloignés de l’âge moyen de la population. 

En s’intéressant aux candidats au 2nd tour de la présidentielle depuis 1958, on constate que leur âge n’a cessé de baisser en tendance avec une accélération depuis 2007 à partir de l’élection de Nicolas Sarkozy. Si l’on s’intéresse aux Présidents élus, la tendance est encore plus marquée à l’exception de Valéry Giscard d’Estaing, élu président à 48 ans en 1974. 

Cette tendance est à l’inverse de celle de la population dont l’âge moyen ne cesse de croître depuis 1958. L’âge moyen de la population est passé de 34,9 ans en 1958 à 42,2 ans en 2022 soit une hausse de 7,3 ans. La France vieillissante élit des présidents de plus en plus jeunes. 

Ceci n’est cependant pas le cas de tous les pays, en témoigne l’élection présidentielle américaine de 2021, Donald Trump avait alors 74 ans et Joe Biden 77 ans.