Les déplacements quotidiens se raréfient avec l’âge

Les déplacements quotidiens se raréfient avec l’âge

Print Friendly, PDF & Email

Après 65 ans, avec l’avancée en âge, les déplacements deviennent moins longs, se font plus proches du lieu d’habitation et de moins en moins en voiture. Les seniors profitent des heures creuses pour éviter la foule et centrent leurs sorties sur les achats.

La mobilité quotidienne définit les déplacements courants depuis le lieu de résidence. Ces déplacements déclinent progressivement avec la diminution de l’autonomie. En 2008, la durée quotidienne des déplacements des personnes âgées de 65 à 80 ans était d’en moyenne 47 minutes et celle des plus de 80 ans de 28 minutes, contre 55 minutes pour l’ensemble de la population.

Avec l’âge, les personnes vont aussi moins loin. Toujours pour l’année 2008 , entre 55 et 75 ans, la part des déplacements quotidiens de plus de 10km représentait un peu moins d’un tiers des déplacements et se raréfiait après 75 ans. Les seniors vivant en ville vont faire plus de déplacements courts dans leur quartier, tandis que les personnes vivant en milieu périurbain ou rural, vont sortir moins souvent, mais faire des trajets plus longs avec la voiture.

Les motifs de déplacements évoluent avec l’âge. Les seniors vont de moins en moins se déplacer pour faire des visites, se balader ou accompagner un proche par exemple. Cependant, ils vont toujours faire autant de visites de santé et plus de déplacements pour faire des achats. Une relation étroite avec l’espace local se créé : le quartier, les voisins, les petits commerçants, les épiceries, etc. Ces lieux deviennent des générateurs de lien social et permettent de lutter contre l’isolement et la solitude.

Lire notre article : 39% des plus de 75 ans n’ont personne avec qui parler de sujets personnels

Moins de voiture et moins de marche

Avec la déclinaison de l’autonomie (vue, audition, motricité, maladies chroniques), la voiture est progressivement abandonnée pour effectuer les trajets quotidiens. Ainsi, malgré la hausse du taux de possession du permis de conduire (de 58 à 79% pour les 65-75 ans et de 40 à 42% pour les plus de 75 ans entre 1994 et 2008), l’utilisation de la voiture baisse avec l’âge. Cette diminution est surtout visible en milieu périurbain et rural : la voiture est remplacée par la marche et les transports en commun.

Lire notre article : Les effets de l’arrêt de la conduite sur la santé des 55+

Les personnes de plus de 60 ans vont plutôt se déplacer pendant les heures creuses : en transports en commun pour profiter des places vacantes ou en voiture pour profiter de la fluidité du trafic.

La marche peut se raréfier pour les mêmes raisons que la voiture, mais aussi à cause du sentiment d’insécurité. En effet, entre 2002 et 2010, le taux de piétons septuagénaires renversés est passé de 26% à 37%.

Source : Atlas des seniors et du grand âge en France – Mickaël Blanchet