20% des Français atteints du sida en 2016 étaient des seniors

Selon une étude de la Santé Publique France, en 2016, 20% des Français qui ont découvert être atteints du sida avaient plus de 50 ans. Si des seniors sont diagnostiqués si tard, c’est par manque de sensibilisation auprès du personnel médical et des personnes infectées elles-mêmes, mais aussi à cause des idées reçues sur le sida.

Les idées reçues concernant le VIH sont tenaces. De nombreux seniors pensent que la maladie ne touche que les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes, alors que les personnes de plus de 50 ans touchées par le SIDA en 2016, étaient majoritairement hétérosexuelles.

Il y a un manque de sensibilisation important chez les seniors car les campagnes de prévention sont surtout à destination des publics plus à risque : les hommes jeunes homosexuels et les personnes originaires d’Afrique subsaharienne. Les seniors qui ne se sont jamais fait dépister et ne se sentaient pas concernés par le sida à 20 ou à 30 ans ont peu de chance de se sentir concernés après 50 ans.

Manque de sensibilisation du personnel soignant

Le personnel soignant peut avoir une image biaisée de la sexualité des seniors : penser qu’ils n’ont pas ou peu de relations sexuelles après 50 ans ou qu’ils se protègent systématiquement car mieux sensibilisés ou plus sages.

L’image du sida touchant les plus jeunes reste profondément ancrée dans l’imaginaire collectif, même chez les soignants. Ainsi, ils peuvent passer à côté de la maladie lorsque des seniors viennent les rencontrer pour un  zona ou une infection pulmonaire, par exemple, qui sont des symptômes du VIH mais aussi des infections fréquentes avec l’âge. Les soignants ne se posent pas forcément la question du sida sur ces patients présentant ces infections.

Des préservatifs remboursés en prévention

En complément du dépistage et des campagnes de sensibilisation, le ministre des Solidarités et de la Santé a annoncé le remboursement à hauteur de 60% d’une marque de préservatifs masculins sur prescription médicale à partir de décembre 2018.

Sources :

Santé Publique France – Découvertes de séropositivité VIH chez les seniors en France, 2008-2016
L’Express – Seniors et VIH, il faut un changement d’état d’esprit