Le niveau des retraites est un enjeu politique en France mais qu’en est-il de celui des femmes ?

On entend souvent dans les médias les mots « pension de retraite », « âge de départ à la retraite », « inégalité entre les hommes et les femmes » … mais qu’en est-il vraiment. 

Qu’est-ce qu’une pension de retraite ? 

« Une pension de retraite est une prestation sociale en rente destinée aux personnes âgées »1. Elle est composée de : 

  • la pension de droit direct acquise en contrepartie de l’activité professionnelle et donc des cotisations versées (et des validations de trimestres acquis) 
  • la pension de droit dérivé, souvent appelée pension de réversion qui peut être perçue lorsque l’un des conjoints décède 

A cela peut s’ajouter, selon les régimes et les situations individuelles, la « bonification pour trois enfants ou plus ». Cela signifie qu’une personne ayant eu trois enfants bénéficiera d’une majoration de sa pension de 10% et que celle-ci augmente de 5% par enfants au-delà de trois enfants. 

En 2019, davantage de femmes que d’hommes sont parties à la retraite. 

Les générations qui partent à la retraite, celles nées en 1950, ont connu un taux d’activité des femmes bien supérieur à celui des précédentes générations. Ceci explique qu’en 2019, selon le rapport de la Drees, 375 000 femmes contre 345 000 hommes ont liquidé un premier droit direct à la retraite tous régimes confondus.  

Les niveaux de retraite avec un écart qui se réduit 

Même si de plus en plus de femmes partent à la retraite, le montant mensuel de droit direct qu’elles perçoivent est inférieur à celui des hommes selon les données de la Drees (cf. graphique 2). On observe, cependant, que les montants des pensions ont nettement progressé entre la génération de 1926 et celle de 1946 et ceux des hommes +22% moins que celui des femmes +58%. Ceci a eu comme conséquence une réduction de l’écart du montant mensuel moyen de pension entre les deux sexes. D’une pension de -49% pour les femmes nées en 1926, nous sommes passé à un écart de -33% pour celles nées en 1950.   

Le niveau de pension des femmes a augmenté et cela est dû à la conjonction de plusieurs facteurs : 

  • Le niveau d’études des femmes qui a fortement progressé  
  • La part des femmes parmi les cadres qui a fortement progressé. En 1982, elles étaient 21% contre 43 % de cadres en 20203 
  • Le taux d’activité des femmes qui a progressé pour les générations nées après la guerre 
  • La mise en place de l’assurance-vieillesse des parents au foyer (AVPF) qui permet d’acquérir des droits à la pension au titre de l’éducation des enfants sous certaines conditions

1* Définition de l’INSEE

2* Drees la retraite et les retraités édition 2021

3* Etude de la division Emploi de l’Insee