Petit lexique du Marketing Seniors

Petit lexique du Marketing Seniors

Print Friendly, PDF & Email

La Silver économie se développe à grande vitesse dans tous les secteurs économiques. Mais pour vendre un produit à destination des seniors, il est déconseillé d’apposer la mention “seniors” dessus.

Un ordinateur ne se vendra pas auprès des plus jeunes s’il est vendu comme étant “pour les jeunes”. Il est préférable de mettre en avant les particularités du produit, ses performances. D’autant plus que les seniors ne se reconnaissent pas dans le terme seniors. Il est difficile de se retrouver dans un terme qui englobe toutes les personnes âgées de plus de 50 ans. Est-on la même personne à 55, 70 ou 85 ans ? A-t-on les mêmes capacités physiques ? Non, évidemment. Alors de nouveaux termes plus flatteurs sont nés :

Le Silver : un clin d’oeil aux cheveux gris des seniors. “Silver” signifie “argent” en anglais.

L’homo senectus : l’homme vieillissant. “Vivre, c’est vieillir, rien de plus” disait Simone de Beauvoir. Ce terme latin, qui rappelle “homo sapiens” ou encore  “homo erectus”, fait du vieillissement un phénomène naturel, une réalité, bien loin du culte de la jeunesse.

Baby Boomers / Papy Boomers : les Papy-Boomers sont les retraités d’aujourd’hui nés pendant le pic de natalité entre 1945 et 1975. Ce pic a eu lieu dans la plupart des pays nord-européens mais a débuté plus tôt en France (1942). “Baby Boomers” désigne également une génération sociologique, théorisée par William Strauss et Neil Howe, composée d’idéalistes, d’égocentriques et de grands consommateurs. Ils s’opposent à leurs aînés, issus de la génération silencieuse, plus conservateurs et économes. Retrouvez plus de détails sur cette génération dans notre article : deux générations de seniors bien différentes.

Les Silver Surfers ou les seniornautes : ces deux termes définissent les seniors qui utilisent internet, les réseaux sociaux et font des achats en ligne. Contrairement aux idées reçues, les 55+ ne sont pas allergiques aux innovations technologiques et aux outils numériques. Pour plus d’informations, consultez notre article : 10,5 millions des internautes français ont plus de 50 ans.

Les TGV : alias les Très Grands Vieux, qui qualifient les plus 85 ans.

Les paisibles : l’expression regroupe les seniors qui ont entre 75 et 85 ans. Ils ne sont plus aussi actifs que les jeunes retraités mais pas non plus en fin de vie, d’où l’appellation.

Seniors : plus qu’un âge, des tranches de vie

3è âge : cette expression est une façon élégante de qualifier les seniors. Selon le Journal des Femmes, “ce stade de la vie est souvent synonyme de fatigue corporelle, avec l’apparition de douleurs articulaires, une dégradation physique et une perte d’autonomie”. Selon notre schéma des phases de vie seniors, le 3è âge commencerait vers 70 ans, au moment où les problèmes de santé impactent le quotidien.
4è âge : tout comme le 3è âge, le 4è âge est une notion assez abstraite qui définit les seniors les plus âgés. Avec l’augmentation de l’espérance de vie, le 4è âge renvoie à la toute fin de vie : dépendance, perte de l’autonomie et prise en charge dans des instituts spécialisés.

La troisième mi-temps : la fin de l’effort, le moment où l’on se retrouve, où l’on se détend et profite de la fin de l’activité salariale.

L’âge d’or : renvoie à des périodes historiques prospères comme la Belle Epoque ou les années 60. L’âge d’or qualifie la retraite car c’est un moment où les gens consomment beaucoup et pour leur plaisir.

Seniorescence : période comparable à l’adolescence. C’est quand l’adulte de 50 à 60 ans refuse de devenir senior, il entame alors une seconde adolescence.

Plénior : il s’agit de la contraction de plénitude et senior.

Retraite : entre mise à l’écart et allégresse

En français, “retraite” a plusieurs définition. La plus connue est celle-ci :
“Action de se retirer de la vie active, d’abandonner ses fonctions ; état de quelqu’un qui a cessé ses activités professionnelles / prestation sociale servie à quelqu’un qui a pris sa retraite.”
Mais retraite signifie aussi : “Lieu où quelqu’un se retire pour vivre dans le calme, la solitude, ou pour se cacher.” Retraite renvoie donc également une action de retrait, quelque chose de négatif. Source : Larousse en ligne

En espagnol, “retraite” renvoie à une toute autre réalité. “Retraite” se dit “jubilación”, terme construit sur la racine “Júbilo” qui signifie en français “allégresse”, “joie”. C’est une vision très positive de la retraite, bien loin de la mise à l’écart que l’on retrouve dans le vocabulaire français.

Sources :
– Homo senectus : http://www.liberation.fr/futurs/2013/02/17/homo-senectus_882552
– Retraite : http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/retraite/68933


A lire également :

La Silver économie s’intègre dans tous les secteurs d’activité

Génération Senior : Adjuvance met en avant 9 profils 55+

Les sources de revenus des 55+