Nielsen Global Ageing Report (2014) : l’offre commerciale n’est pas adaptée aux seniors

Print Friendly, PDF & Email

L’étude menée par l’institut Nielsen et appelée Global Ageing Report (rapport global sur la vieillesse) a été réalisée en ligne auprès d’un peu plus de 30 000 internautes à travers 60 pays du monde. L’échantillon est représentatif des comportements des utilisateurs d’internet dans chacun des 60 pays. L’enquête a été menée d’août à septembre 2013.

D’après l’étude, lutter contre la perte d’autonomie (58%), la perte des capacités physiques (57%) et la perte de capacités cognitives (51%), sont les trois axes les plus importants pour bien vieillir.

Avec le départ des enfants de la maison, les dépenses domestiques sont déplacées. L’argent qui était utilisé pour subvenir aux besoins de la famille est reporté au profit du bien-vieillir : entretenir son autonomie, répondre à ses besoins alimentaires, aux envies de voyage etc.

Pourtant, les 60+ ont des difficultés à répondre à ces besoins, à trouver des produits adaptés, à lire les étiquettes ou encore à accéder aux magasins et restaurants. Selon l’agence Nielsen, les entreprises ne sont pas préparées à répondre aux besoins des consommateurs les plus âgés. Il existerait un écart significatif entre l’offre produit / service déjà disponible et les réels besoins des consommateurs dans le bien-vieillir. Pourtant, ils ont globalement plus de pouvoir d’achat que les jeunes consommateurs, ils devraient être une cible privilégiée.

Des produits adaptés aux besoins des 60+

Les produits commercialisés sur internet ou dans les grandes surfaces ne seraient pas adaptés aux consommateurs âgés. Par exemple, 45% trouvent que la nourriture n’est pas adaptée aux besoins nutritionnels spécifiques. En effet, après 60 ans, et surtout dans les grands âges (au-delà de 75 ans), les seniors ont besoin d’un régime hyper-protéiné pour ne pas perdre leur masse musculaire.

Les produits manqueraient de maniabilité et de lisibilité : 44% des répondants pensent qu’on ne trouve pas assez de portions individuelles adaptées aux petites familles, que les emballages sont difficiles à ouvrir (43%) et que les étiquettes nutritionnelles ne sont pas assez claires (43%). Enfin, 50% estiment que les étiquettes sont difficiles à lire.

Développer l’accessibilité

Caddie à assistance électrique seniors shopping

En plus d’une offre non adaptée, les répondants estiment que l’accessibilité des magasins n’est pas évidente. Pour lutter contre la perte d’autonomie et la perte des capacités cérébrales, le développement de l’accessibilité est d’une grande importance. Les répondants estiment qu’il est difficile de trouver dans les magasins :

– des caddies à assistance électrique 41%
– une assistance pour déplacer/porter les cabas 36%
– des rayons et allées dédiés aux produits pour les personnes âgées 34%
– des caisses pour les handicapés 33%
– des bancs pour s’asseoir 29%
– de larges places handicapés sur les parkings 25%
– des toilettes handicapées 23%, etc.

Evidemment, ces indicateurs varient d’une région du monde à l’autre. L’Amérique du Nord offre une plus grande accessibilité à ses aînés que l’Amérique latine par exemple.

Les préoccupations liées à la vieillesse

L’étude Nielsen met également en avant les plus grandes préoccupations des répondants (tout âge confondu) liées à la vieillesse :
Comme nous l’avons dit précédemment, les trois premières préoccupations concernent la lutte contre la perdre de l’autonomie (58%), des capacités physiques (57%) et des capacités cognitives (51%). On liste également :

– 49% ne souhaitent pas devenir un poids pour leurs familles ou leurs amis
– 44% espèrent avoir suffisamment d’argent pour vivre confortablement
– 41% espèrent avoir suffisamment d’argent pour couvrir leurs frais médicaux
– 32% ont peur d’être abandonnés, de vieillir seuls
– 22% souhaitent vivre dans une maison adaptée à leur situation physique
– 21% aimeraient prendre soin de leurs parents âgés
– 17% espèrent rester connectés avec leurs familles et leurs amis
– 17% ont peur de perdre leur statut social
– 14% aimeraient vivre avec des membres de leurs familles

Ainsi, on relève principalement des préoccupations liées à l’autonomie et à la sociabilité, deux éléments essentiels au bien vieillir.
Retrouvez l’étude Nielsen dans son intégralité en cliquant sur le lien suivant : Nielsen Global Ageing Report (2014)


A lire également :

Le bien vieillir en Europe

L’innovation alimentaire contre la dénutrition des seniors

Les innovations attendues par les 55+