Les seniors sont les plus nombreux à s’engager dans une association

Print Friendly, PDF & Email

Les seniors sont plus disponibles que les autres et consacrent volontiers leur temps à des associations. Cet engagement permet d’entretenir le lien social après la retraite, de rester actif et d’avoir l’impression de “contribuer à quelque chose d’utile”.

C’est autour de 60-70 ans que le taux d’adhésion à une association est le plus élevé. A cet âge, les seniors disposent encore généralement de bonnes conditions physiques, permettant de rester actif. En France, 37% des 60-74 ans adhèrent à une association, contre 28% au-delà de 75 ans.

Taux d'adhésion associative selon l'âge pour certains types d'associations en 2008
Champ : France métropolitaine / Source : INSEE, enquête SRCV-SILC 2008

En Allemagne, le taux de 37% est atteint un peu plus tôt (50-64 ans) et diminue lui aussi au-delà de 75 ans (20%). Au Royaume-Uni, la participation à des activités bénévoles encadrées est supérieure, avec 41% des 64-75 ans concernés. Il diminue à partir de 75 ans, mais dans des proportions moins importantes qu’en Allemagne ou en France.

Avec l’âge, le temps consacré au bénévolat augmente. Parmi les seniors engagés dans une association, plus de la moitié (51%) y consacre plus de 5 heures par semaine entre 60 et 65 ans, alors qu’ils étaient 43% dans ce cas entre 55 et 60 ans. La proportion augmente encore au-delà de 65 ans et atteint 58%. Ainsi, pour les seniors qui poursuivent une activité bénévole, l’implication a tendance à augmenter avec l’âge.

Les associations sportives chouchoutées par les 60+

* personnes occupant un emploi, chômeurs et retraités
Champ : France métropolitaine
Source : INSEE, enquête SRCV-SILC 2008

Le monde associatif est vaste et varié, et l’adhésion des seniors peut couvrir un grand nombre d’activités, du sport aux actions caritatives. Ce sont aux associations sportives que les seniors adhèrent le plus en France, même si cette adhésion diminue avec l’âge. Ainsi, 11% des 60-74 ans français adhèrent à une association sportive. En Allemagne, les seniors adhèrent le plus souvent à une association du secteur social ou de la santé, avant le sport.

“Contribuer à quelque chose d’utile”

Motifs avancés pour la participation à des activités sociales des 50+
Source : Share 2006, effectifs pondérés. Champ : seniors qui participent à une activité sociale

Comme dit précédemment, l’engagement associatif permet de rester actif, d’entretenir le lien social et donc de limiter l’isolement et retarder la dépendance. Ainsi, le motif “contribuer à quelque chose d’utile” est le plus fréquemment avancé par les seniors de France, Allemagne et Belgique pour expliquer leur participation à des activités sociales.

Retrouvez toutes les données liées à l’engagement associatif chez les 55+ en cliquant sur le lien suivant : Les engagements associatifs des seniors

Source :
Seniosphère Conseil


A lire également :

Des sociétés françaises cherchent à lier les seniors et les jeunes

A la retraite, c’est la télévision qui occupe le plus de temps

Les seniors sont plutôt satisfaits de la proximité avec leur famille