Les animaux de compagnie pour mieux vieillir

Avoir un animal domestique permettrait, selon une étude menée par la Fédération Française de Cardiologie, de réduire de 36% les risques cardiovasculaires liés à la sédentarité chez les seniors.

Avoir un chien permettrait de maintenir son propriétaire en bonne santé en le poussant à pratiquer une activité physique journalière, grâce aux promenades. Selon une étude menée par l’IFOP, les seniors ne sont en effet que 17% à bouger plus de 4 heures par semaine, or, les risques cardiovasculaires sont  augmentés avec la sédentarité.

Un allié contre la solitude

Comme nous vous l’avions présenté dans un précédent article, près d’un senior sur deux possède un animal de compagnie, et ce n’est pas un hasard : il représente une excellente compagnie pour les personnes en situation d’isolement. Au même titre que le manque d’activité physique, la précarité affective accroît les risques de développement de maladies cardiovasculaires de 29%.

De nombreux projets sont mis en place pour favoriser l’adoption d’un animal de compagnie par les seniors. La mairie de Cambrai a lancé en 2017 une opération visant à confier à des seniors isolés des chiens de compagnie, pour réduire leur sentiment de solitude au quotidien. Si les personnes concernées n’ont pas les moyens financiers pour s’en occuper, la mairie s’engage à prendre en charge les croquettes et autres dépenses liées à la santé de l’animal.

L’association Animaux Seniors propose quant à elle de placer des animaux âgés, qui ont beaucoup de difficultés à trouver une nouvelle famille, en les intégrant à des foyers souvent composés de seniors.

 

Sources :

Senior Actu – A Cambrai, on prête les chiens aux personnes âgées

Senior Actu – Un chien pour votre coeur ! 

Fédération Française de Cardiologie – Prenez un chien