Thibaut Lambert est un dessinateur belge à qui on a lancé le défi d’écrire une BD avec des personnes âgées sur la vie des seniors en Ehpad. Un défi relevé avec brio et qui a donné naissance à L’amour n’a pas d’âge, publié en avril 2019 aux éditions Des ronds dans l’O.

L'amour n'a pas d'âge, Thibaut Lambert

 

 

Après une chute à son domicile et une fracture du col du fémur, Colette Buisserond entre en Ehpad à la demande de ses enfants, inquiets. Jean Tessier, lui, est là depuis plus longtemps. Il avait besoin d’assistance quotidienne à cause de douleurs articulaires et de dos. Dès le premier jour, Jean est d’un grand soutien moral pour Colette qui a du mal à s’acclimater à cette nouvelle vie. Au fil des semaines, ils vont se rapprocher.

 

 

Cette belle histoire d’amour a été écrite par Thibaut Lambert et de nombreux résident·e·s d’Ehpad accompagnés d’une animatrice et d’une psychologue. L’aventure commence en 2017 lors d’une séance de dédicace, où il rencontre une directrice de maison de retraite qui lui demande si on peut faire de la bande dessinée avec des personnes âgées. Réponse de Thibaut : « Je ne sais pas, essayons ! »

C’est ainsi qu’il organise des ateliers d’écriture avec des résident·e·s de 65 à 90 ans. Ensemble, ils choisissent les thèmes qui apparaîtront dans la BD, les personnes principaux et le déroulé de l’histoire. Ce que les résidents veulent, c’est parler d’amour, montrer là où ils vivent et montrer qu’à leurs âgés, ils peuvent encore faire des tas de choses ! Chaque passage dessiné et écrit par Thibaut a été validé par les résident·e·s.

La résidence ORPEA Sud Saintonge où se sont déroulés les ateliers d’écriture, a remporté le Trophée SilveEco 2019 de la « meilleure initiative hébergement collectif », récompensant au passage la BD sur le thème de l’amour en Ehpad.

Au coin d’une ride, une histoire d’amour et d’Alzheimer

Peu avant d’écrire L’Amour n’a pas d’âge, Thibaut a écrit une autre bande dessinée sur l’amour et la vie en Ehpad, mais bien différente.

Au coin d'une ride, Thibaut Lambert

 

 

 

Georges et Éric coulent des jours heureux jusqu’au jour où la maladie d’Alzheimer dont est atteint Georges les contraint à un placement en maison de retraite.

 

 

 

La BD parle d’amour, mais aussi du tabou de l’homosexualité chez les seniors et de la vie avec Alzheimer. Pour l’écrire, Thibaut s’est inspiré des anecdotes racontées par sa compagne qui travaille en maison de retraite, mais aussi d’histoires lues dans le journal. Le résultat est un magnifique récit doux-amer.

L’Observatoire vous recommande chaudement la lecture de ses deux bandes dessinées qui mettent en lumière des portraits dont on parle habituellement peu.

L’amour n’a pas d’âge, Thibaut Lambert, édition Des ronds dans l’O, 2019
Au coin d’une ride, Thibaut Lambert, édition Des ronds dans l’O, 2014