La santé des 55+ en Europe

La santé des 55+ en Europe

Print Friendly, PDF & Email

Comment vont les seniors européens ? Sont-ils en bonne santé ? Se perçoivent-ils en bonne santé ? De quoi meurent-ils ?

Les jeunes seniors, les Baby-boomers sont encore en très bonne santé à 55 ans et ne ressentent généralement pas leur âge : ils ne sont pas encore à la retraite, les enfants vivent encore parfois à la maison, etc. La proportion d’individus qui se perçoivent comme étant en bonne santé diminue avec l’âge. C’est à partir de 60 ans que les premières maladies chroniques font leur apparition, sans impacter le quotidien. Les problèmes impactant le quotidien arrivent vers 70 ans. Découvrez plus de détails sur les phases de vie des seniors en cliquant sur le lien suivant : Les phases de vie des seniors.

On remarque néanmoins des écarts importants entre les pays. Ainsi, les jeunes seniors ont plus tendance à se déclarer en très bonne santé en Belgique (19% des 55-64 ans) et au Royaume Uni (22%) qu’en France ou en Allemagne (respectivement 12% et 7%). De même, en France et en Allemagne, les plus âgés ont plus tendance à se déclarer en mauvaise santé (respectivement 26% et 24% des 85 ans et plus) qu’au Royaume Uni (12%). Les différences entre les pays concernant l’état de santé perçu ne correspond pas toujours aux différences d’état de santé réelles.

L’espérance de vie en bonne santé est un indicateur qui mesure le nombre d’années qu’il reste à vivre sans limitation d’activités dans les gestes de la vie quotidienne. Cet indicateur permet de combiner des informations sur la mortalité et la morbidité (nombre d’individus atteints par une maladie). En 2014, les français qui avaient atteint 65 ans pouvaient espérer vivre encore 10,4 ans pour les hommes et 10,7 ans pour les femmes. C’est légèrement moins élevé qu’en Belgique mais plus élevé qu’en Allemagne ou au Royaume Uni, alors que les jeunes seniors britanniques se déclarent plus souvent en très bonne santé que les Français au même âge.

Espérance de vie en bonne santé à 65 ans en Allemagne, Belgique, France et UK pour les hommes et les femmes (2014)

Ainsi, si l’on se concentre sur la proportion de seniors obèses selon les pays, elle est deux fois plus élevée au Royaume-Uni (33% des hommes 45-64 ans, 28% des femmes) qu’en France (15% pour les deux sexes sur la même tranche d’âge). Lorsqu’on leur demande s’ils ont des difficultés à accomplir certaines tâches de la vie quotidienne, les seniors sont également plus ou moins pessimistes selon les pays. 72% des 65+ français déclarent avoir des difficultés, contre 57% des belges de cette tranche d’âge. En ce qui concerne le diabète, les Allemands sont les plus nombreux à déclarer en avoir, avec 20% des 75-84 ans, contre 12% des Belges et 14% des Français.

Les causes de décès des seniors européens

Enfin, les causes de décès nous renseignent sur l’âge auquel les maladies font le plus de victimes. Par exemple, les décès qui ont lieu entre 55 et 59 ans sont plus le fait de cancers (de 42% en Allemagne à 48% en France), tandis que plus on avance en âge, plus les décès sont liés à des maladies de l’appareil circulatoire (de 27% des décès en France entre 80 et 84 ans, à 44% en Allemagne).

Causes de décès en Allemagne, Belgique, France et UK chez les seniors de 55-59 ans

Causes de décès en Allemagne, Belgique, France et UK chez les seniors de 80-84 ans

Retrouvez toutes les données statiques de l’article en cliquant sur le lien suivant : La santé des 55+ en Europe – données statistiques Seniosphère Conseil

Source :
– Seniosphère Conseil


A lire également :

Le bien-vieillir en Europe

Les trois grandes étapes du vieillissement

8 cancers du sein sur 10 surviennent après 50 ans