En France, on devient grand-parent de plus en plus tard

Print Friendly, PDF & Email

La relation enfants / grands-parents est souvent décrite comme fabuleuse. Ces derniers profitent pleinement de leurs petits-enfants, sans avoir à se soucier de leur éducation (même s’ils sont un exemple pour eux). Lois Wize, écrivain américaine disparue en 2007, disait à ce propos : “Si j’avais su combien c’est merveilleux d’avoir des petits-enfants, je les aurais eus d’abord !”

Selon une étude de Nathalie Blanpain et Liliane Lincot pour l’Insee parue en 2013, l’âge moyen où l’on devient grand-parent pour la première fois a reculé entre 1998 et 2010. En 1998, les femmes étaient grands-mères à 51,5 ans et à 54 ans en 2010. Les hommes, eux, devenaient grands-pères à 53,3 ans en 1998 et à 56 ans 12 ans plus tard. Cela s’explique en partie par la création plus tardive des ménages : allongement de la durée des études, précarité du premier emploi, mariages et naissances plus tardifs, etc.

Part de grands-parents parmi les seniors

Les 55+ deviennent majoritairement grands-parents lorsqu’ils sont encore en activité (pour ceux qui travaillent). Au-delà de 70 ans, 8 Français sur 10 sont papy ou mamie. En moyenne, à 75 ans et plus, les Français ont 4 ou 5 petits-enfants, 7% n’en ont pas du tout et 11% en ont 10 et plus.
Logiquement, plus on a d’enfants, plus on a de chance d’avoir des petits-enfants. 20% des personnes ayant 75 ans et plus qui n’ont pas d’enfants, n’ont pas de petits-enfants. A l’inverse, 57% de ceux qui ont eu 5 enfants et plus ont 10 petits-enfants ou plus.

A quelle fréquence les seniors s’occupent de leur(s) petit(s)-enfant(s) ?

Le passage à la retraite est l’occasion pour les grands-parents d’aider leurs enfants pour la garde des plus jeunes. C’est surtout le cas des grands-mères. En 2004, 51% d’entre elles disaient garder régulièrement ou occasionnellement leur(s) petit(s)-enfant(s) – sans que les parents ne soient présents – dont 7% quotidiennement (enquête Share 2004/05).

C’est lorsque les enfants sont jeunes qu’ils passent le plus de temps avec leurs grands-parents, le domicile de ces derniers pouvant être une destination de vacances quand les parents travaillent. 24% des enfants de 8 à 10 ans sont partis en vacances avec ou chez leurs grands-parents en 2011. Cependant, la tendance est à la baisse : en 1981, 37% des enfants (tous âges confondus) passaient des vacances avec leurs grands-parents, contre 19% en 2011 :

Evolution des modes de vacances des enfants entre 1981 et 2011

L’avancée en âge des petits-enfants modifie la relation avec les grands-parents : ils partent moins souvent en vacances chez eux. Une autre relation, d’entraide et de partage, peut s’instaurer, avec une aide matérielle des jeunes vers les seniors, et une aide financière dans l’autre sens.

Découvrez toutes les données liées à la grand-parentalité, issues de l’étude de l’Insee, en cliquant sur le lien suivant : Données grand-parentalité en France

Source : Seniosphère Conseil


A lire également :

Les seniors sont plutôt satisfaits de la proximité avec leur famille

Le bien-vieillir en Europe

Baramètre 55+ du club Cogedim : les seniors se sentent seniors à 69 ans