45% des personnes de plus de 75 ans déclarent une limitation fonctionnelle

45% des personnes de plus de 75 ans déclarent une limitation fonctionnelle

Print Friendly, PDF & Email

Les questions de la perte d’autonomie des personnes âgées et de la difficulté à réaliser les tâches du quotidien se posent aujourd’hui et se poseront d’autant plus dans les années à venir avec l’augmentation du nombre de seniors. Les tâches quotidiennes nécessitent des gestes simples comme lever les bras, se pencher ou ramasser un objet. Mais avec l’âge, des limitations fonctionnelles apparaissent, rendant ces gestes du quotidien beaucoup plus difficiles.

Ces limitations fonctionnelles sont directement liées à l’âge :  45% des 75 ans ou plus déclarent subir au moins une limitation fonctionnelle. Ce taux descend à seulement 16% pour les 60-74 ans, preuve qu’atteindre la soixante-dixième année est un vrai cap pour le corps. Pour plus d’informations sur les étapes du vieillissement, consultez notre article : les phases de vie des seniors.

Au moins une limitation fonctionnelle
DREES : Enquête Vie Quotidienne et santé (VQS) 2014, DREES (Champs : individus de 60 ans ou plus résidant à domicile, France entière)

Les hommes et les femmes ne sont pas touchés de la même façon par ces limitations fonctionnelles. Elles sont plus importantes chez les femmes que les hommes, et plus particulièrement à partir de 75 ans : elles sont 48% à en déclarer contre 41% pour les hommes.

Les limitations physiques sont les plus courantes

Nous pouvons distinguer 3 types de limitations : les limitations physiques, les limitations sensorielles et les limitations cognitives. Les limitations physiques sont les plus courantes :

Répartition des différentes limitations fonctionnelles
DREES : Enquête Vie Quotidienne et santé (VQS) 2014, DREES (Champs : individus de 60 ans ou plus résidant à domicile, France entière)

Il existe un énorme écart en fonction des tranches d’âge, révélant la dégradation physique liée à l’âge : près d’un 75+ sur trois est touché par au moins une limitation physique contre seulement une personne sur dix pour les 60-74ans.

Pour les 75+, ce sont les déplacements qui sont de plus en plus limités : un peu plus de 30% des femmes et près de 20% des hommes estiment avoir du mal à marcher sur 500 mètres et montrer ou descendre un escalier.

Répartition des limitations physiques des 75 ans ou plus
DREES : Enquête Vie Quotidienne et santé (VQS) 2014, DREES (Champs : individus de 60 ans ou plus résidant à domicile, France entière)

Les hommes sont plus touchés par les limitations sensorielles

Globalement, les limitations sensorielles se dégradent avec l’âge, tant pour les hommes que pour les femmes. Mais les hommes ont tendance à avoir plus de mal à entendre : ils sont 17% de 75+ à déclarer éprouver des difficultés à entendre contre 14% des femmes. A l’inverse, les femmes sont plus touchées par des problèmes de vue : 11% des femmes 75+ contre 7% des hommes.

Limitations sensorielles : la vue et l'ouïe
DREES : Enquête Vie Quotidienne et santé (VQS) 2014, DREES (Champs : individus de 60 ans ou plus résidant à domicile, France entière)

Les limitations cognitives touchent surtout les 75+

Seulement 3% des 60-74 (hommes et femmes) déclarent avoir au moins une limitation cognitive. Le taux augmente significativement avec l’âge : 15% des 75 ans ou plus.

Au sein des 75+, ce sont les femmes qui sont les plus sujettes aux limitations cognitives. Les activités pour lesquelles elles ont le plus de difficultés sont essentielles celles du quotidien : se souvenir de choses importantes (11%) et résoudre les problèmes de la vie quotidienne (11%).

Il n’y a que pour comprendre les autres ou se faire comprendre des autres que les hommes et les femmes de 75 ans ou plus éprouvent autant de difficultés (6%).

Les limitations cognitives des 75 ans et plus
DREES : Enquête Vie Quotidienne et santé (VQS) 2014, DREES (Champs : individus de 60 ans ou plus résidant à domicile, France entière)

Cependant, en comparant les chiffres d’une étude menée entre 2007 et 2014 (Enquête Vie Quotidienne et santé (VQS) 2007-2014, INSEE-DREES), nous remarquons une amélioration générale de la vie des seniors. L’amélioration est beaucoup plus nette pour les 60-74 ans et notamment chez les femmes, comptabilisant une baisse du taux de personnes déclarant une ou plusieurs limitations de 4,9 entre 2007 et 2014, et seulement -2,7 pour les hommes.

Concernant les 75 ans ou plus, une baisse moins significative et légèrement plus important chez les hommes cette fois : -1,6 et 1,5 pour les femmes.  Pour finir au sein de cette tranche d’âge se sont les limitations sensorielles englobant l’ouïe et la vue qui ont le plus reculées.

Source : Seniosphère Conseil


A lire également :

Le tabagisme est en hausse chez les seniors

Bouger pour combattre les maladies chroniques et l’isolement

Les phases de vie des seniors