34% des plus de 45 ans touchés par la perte de l’audition ne sont pas appareillés

34% des plus de 45 ans touchés par la perte de l’audition ne sont pas appareillés

Print Friendly, PDF & Email

La perte de l’audition est l’une des premières étapes dans le processus de vieillissement (avec la baisse de la vue). La presbyacousie – forme la plus fréquente de surdité bilatérale progressive – se développe généralement à partir de soixante ans.

A cause de la presbyacousie, il devient de plus en plus difficile de suivre une conversation s’il y a du bruit autour ou d’entendre les sons aigus. Le phénomène s’accentue avec l’âge et peut conduire jusqu’à la perte totale de l’audition. Si ce déficit n’est pas corrigé, il peut mener à l’isolement progressif et au développement d’Alzheimer.

Lire notre article : Les trois grandes étapes du vieillissement

Les principaux symptômes de la presbyacousie sont :

  • Gêne du bruit: fatigue et difficulté de compréhension
  • Troubles de la compréhension de la parole dans les conversations : les voix aiguës, les chuchotements, le débit de parole rapide
  • Acouphènes permanents ou intermittents

Certains bruits deviennent tout simplement insupportables comme le bruit d’une moto ou d’un enfant qui pleure, et la personne touchée fait souvent répéter son interlocuteur.

Les moins de 65 ans sont aussi concernés par la perte de l’audition

Seuls 7% des 45-64 ans souffraient de problèmes auditifs, corrigés ou non, en 2014, contre 19% des 65-69 ans et 41% des 80 ans et plus. En revanche, plus on avance en âge et plus la proportion des personnes corrigées augmente. Les 45-64 ans sont seulement 2% à être appareillés soit 28% de ceux qui ont des difficultés, 9% des 65-79 ans soit 47% et 24% des 80 ans et plus soit 59%.

prévalence des difficultés d'audition selon l'âge FRANCE

Il peut être difficile pour les personnes entre 45 et 64 ans de reconnaître qu’elles souffrent de problèmes d’audition. Elles tardent à se faire appareiller alors que cela pourrait corriger leur audition et leur simplifier la vie. Les proches n’osent pas non plus en parler de peur de vexer la personne concernée.

Un appareillage de moins en moins efficace avec l’âge

Chez les personnes souffrant de problème d’audition, on constate que plus on avance en âge et plus il est difficile de corriger les problèmes d’audition. En effet, chez les 45-64 ans, 65% des appareillages sont efficaces, 47% chez les 65-79 ans et seulement 42% chez les 80 ans et plus. La prévalence des difficultés d’audition résiduelles après appareillage est de 6% chez les 45-64 ans et de 15% chez les 65-79 ans. Elle atteint 31% chez les 80 ans et plus.

difficultés d'audition FRANCE

Le saviez-vous ? Bien que les hommes aient plus souvent des problèmes d’audition, ils sont moins appareillés que les femmes : ils sont 5,8% à ne pas être appareillés contre 4,7% des femmes (données France métropolitaine, personnes de plus de 18 ans et plus vivant en ménage).

Source : Seniosphère Conseil